Covid-19 information

Leçon de la semaine: Les arts visuels

Wanna play this game with your relatives? Nothing is easier: Grab a piece of paper and start drawing the other person's portrait without looking at your drawing.  

Level:  Supérieur / Proficient (C1) 
Course:  Communication & Culture
Example of fun activities linked to our session's theme: visual arts. 


Anonymous AFSF Student
Gretchen AFSF Student
Bill AFSF Student
Coline AFSF Teacher


 C’est une peinture à l'huile sur toile, 190  cm de largeur et 130,5 cm de hauteur, qui  est conservée au musée d'Orsay à Paris.  Cette œuvre fait partie du mouvement  réaliste et a été créé en 1863.  Au premier plan, le tableau montre une  femme nue ("Olympia") allongée sur un lit.  
Elle a un air d’assurance même si elle ne porte qu'un ruban noir autour du cou, un bracelet en or au poignet, des chaussons Louis XV aux pieds et une fleur de soi dans les cheveux - tous des symboles de richesse et de sensualité. 
 En second-plan se trouve une servante qui lui apporte un bouquet de fleurs. Le  visage de la servante et les contours d'un chat noir aux pieds d'Olympia se fondent  dans le sombre arrière-plan qui dépeint un mur lambrissé et une porte entrouverte.  Le blanc immaculé des draps et la peau pâle d'Olympia sont frappants.  
Cette pureté dément le fait qu'Olympia était une prostituée parisienne du  XIXe siècle. Elle semble nous toiser sans honte.L'expression de son visage  était choquante pour des gens du XIXe siècle. Elle nous regarde en manière  innocente mais directe, presque conflictuelle, comme si elle nous mettait  dans le rôle de son client ou comme si elle nous défie de la critiquer.  On sait que Manet a basé la composition sur la Vénus d'Urbino du Titien  (1538). 
Les similarités sont indéniables - la  position générale de la jeune femme, l'oreiller qui la soutient, la draperie qui se  glisse sous sa main droite, et ses efforts faibles de se couvrir de la main gauche  avec une fausse tentative à la pudeur.  Mais si les deux nus regardent le  spectateur, ils le font de manière totalement  différente. À cette époque-là la nudité n'était  acceptable que si le contexte était  suffisamment noble. Et une courtisane allongée nue sur un lit avait la réalité  froide d'un sujet vraiment bas d'esprit.

 La déesse du Titien est séduisante et invite à entrer dans le monde de  l'image. A l'opposé, Olympia de Manet, dont la tête est relevée dans une  attitude de défi repousse. Manet a également remplacé le chien (symbole de  fidélité) par un chat (symbole de promiscuité). En outre, les deux servantes  en arrière-plan de VENUS sont réduits à une dans Olympia. Elle est vêtue  d’une tenue criarde, alourdie par un bouquet et donc rivalise avec Olympia  pour notre attention. 

 De plus, on peut voir une ligne verticale au centre de VÉNUS, une ligne  qui tombe directement au sexe du modèle. Mais Manet a déplacé cette ligne  pour que les deux soient plus déliés dans OLYMPIA

 En effet, en refusant d’idéaliser Olympia, et en la baignant dans une  lumière crue, Manet diminue les qualités séductrices d'Olympia. Il sape  délibérément la tradition de l'art académique et ses principes désuètes qu'il  croyait n'avoir aucune part dans le monde artistique d'une France moderne. 

 L'œuvre a été soumise au Salon de Paris en 1865 et malgré son contenu  choquant, a été acceptée pour être incluse dans l'exposition. Elle a provoqué  un tollé parmi le public qui l'a rapidement surnommé, "Odalisque  

(concubine) au ventre jaune", "Femme gorille" et pire encore. Les juges,  craignant que les spectateurs ne s’insurgent contre le tableau, l'ont placé sur  la ligne supérieure des peintures de sorte qu'il ne pouvait pas être vu très  facilement. 

 Manet a conservé cette toile jusqu'à sa mort et la considérait comme son  chef-d'œuvre. En 1889, environ six ans après sa mort, Claude Monet qui  avait possession de l'œuvre, l’a vendue à la France pour un prix de 19 415  francs. Elle faisait partie de la collection luxembourgeoise en 1890, avant  d'être transférée en 1907 au Louvre. Il est aujourd'hui au musée d’Orsay. 

FAIT INTÉRESSANT: 

 Olympia a été modelée sur Victorine Meurent, l'un des modèles préférés  de Manet, qui apparaît également comme la femme nue dans Le Déjeuner  sur L’Herbe.

Olympia Edouart Manet

Contact Us

Alliance Française de San Francisco
1345 Bush Street | San Francisco, CA 94109
+1 (415) 775 - 7755
E-mail: afsf@afsf.com

Follow Us

                   




Alliance Française de San Francisco is an American Public Charity Nonprofit, tax-exempt under section 501(c)(3) of the Internal Revenue Code.

Design by Monsieur Graphic