Covid-19 information

Homework samples from the B2 Advanced students

Level: Advanced (B2) 
Course: Grammaire - Conversation - Vocabulaire - Advanced (B2)
Example of French written expressions


Trouvez-vous dommage que dans notre société actuelle les grands-parents ne vivent plus sous le même toit familial?




Je ne trouve pas dommage que dans notre société actuelle, les grands-parents ne vivent plus sous  le même toit familial.  

Quand j’étais jeune, ce n’était pas mon expérience. Après leur mariage, mes parents ont quitté  l’état de New York (où leurs parents vivaient) et ont déménagé pour la Californie, où je suis né.  Alors, mes grands-parents ne vivaient pas avec nous, et pour moi, c’était normal. J’aimais cette  situation – quand mes grands-parents nous avaient rendu visite, c’était un événement spécial ! Et  grâce à ne se voir que rarement, on n’avait jamais la chance de leur décevoir ou d’être déçu par  eux !  

Aujourd’hui je vis presque 350 miles de mes petits-enfants. Je les vois cinq ou six fois par an, et  pour eux, chaque visite est une occasion spéciale. En fait, ma femme et moi sommes en train de  préparer pour la visite de notre petite-fille aînée Holly, qui a 8 ans, en février. Nous avons prévu beaucoup d’activités amusantes pour elle : voir le ballet, escalader le tour Coit, visiter les  muraux de Clarion Alley, explorer le Pier 39, monter les cable cars, aller au parc, visiter  l’Exploratorium, et plus. Ça sera une aventure également pour elle que pour nous - et pas  possible si nous vivions sous le même toit! 

John C. Student

Les expressions Françaises dans une phrase




Au petit jour + C'est le jour et la nuit - Quand mon copain et moi sommes au Brésil, on se lève toujours au petit jour pour faire du surf. Ça nous fait du bien. C’est une tradition très privilégiée à cause du climat magnifique à Rio dans toute l'année. La rentrée à San Francisco c'est le jour et la nuit, il fait toujours froid dans mon arrondissement à cause du brouillard.

Faire la grasse matinée + Vit au jour le jour - Je suis une femme de routine, ça veut dire que dans les weekends aussi bien comme les jours de la semaine je me leve tout tôt. De l’autre côté, mon copain et un homme qui vit au jour le jour, dans les week-ends il aime faire la grasse matinée. Ça marche bien pour nous - il reste bien reposé et j'ai ma matinée pour faire ce que je veux.

La tombée de la nuit + Chercher midi à quatorze heures - Il n’y a de moments aussi magiques que le lever du soleil et la tombée de la nuit. Ce sont des moments du quotidien qui nous permettent d'arrêter de chercher midi à quatorze heures et profiter du moment présent.

Au fur et à mesure + Depuis belle lurette - Mon chèr grand-père est Français. Ça m'a heureusement donné le droit d’avoir aussi la nationalité Française. J’ai grandi en écoutant “tiens toi droite”, en buvant de bons vins et mangeant de bons fromages. À cause de ça, je voulais apprendre le Français depuis belle lurette. Maintenant je prends des cours, parle avec mon grand-père, regarde des films Français, visite ma famille et mes amis à Paris et comme ça je l’apprends au fur et à mesure.

À chaque jour suffit sa peine - Au Brésil on a une expression très drôle qui va comme ça "botar cabelo em ovo.” En Français ça se traduit par "mettre des cheveux dans un œuf". Cette expression veut dire qu'on ne doit pas compliquer des choses parce qu’à chaque jour suffit sa peine.


Laura M. Student



J’ai le bourdon en envisageant de faire mes devoirs pour notre cours demain. J’ai le cafard à cause de ne les avoir commencé que la veille. Ma femme avait voulu faire une petite promenade avec moi dans le parc, et quand je lui ai dit que je n’avais pas eu le temps, elle a pris la mouche ! Je déteste la décevoir. En général, elle est vachement gentille et douce. Elle ne ferait pas de mal à une mouche ! J’ai tant à faire ; en plus de mes devoirs, j’ai besoin de rédiger un rapport qui s’agit des finances de notre condominium, que je dois donner oralement à la réunion mensuelle du conseil d’administration. Et il faut que j’assemble les informations pour mes déclarations de revenus. Alors, mon bureau chez nous est une véritable ruche – une ruche d’une seule abeille !

Un grand problème dans notre association de condominium es de récolter de l’argent pour effectuer des réparations majeures à notre piscine et à notre système de sécurité incendie. Notre président veut les balayer sous le tapis, mais je vais appeler un chat un chat ! Il m’a dit « John, il n’y a pas de quoi fouetter un chat ! » Je ne suis pas du tout d’accord – c’est qu’ils avaient dit avant que ce condominium en Floride s’est effondré !


John C. Student




1. J’ai le cafard - je viens d’apprendre que mon comédien préféré est mort.

2. Ce n'est qu'une petite erreur - ne prend pas la mouche !

3. Gilles est si gentil et si timide qu'il ne ferait pas mal à une mouche.

4. Crois-tu qu'il ne m'entende pas ? Appelons un chat un chat, Il ne veut pas parler d'accident !

Michael R. Student




Je vais parler de l'incroyable voyage que j’ai fait en 2018 avec mon fils, son meilleur ami, son frère et sa mère.

Le Tour du Mont Blanc ou TMB est l'une des randonnées de longue distance les plus populaires d'Europe. La randonnée fait le tour du massif du Mont Blanc, couvrant unedistance d'environ 170 kilomètres avec 10 kilomètres de montée et de descente et traverse des régions de la Suisse, de l'Italie et de la France.

Nous avons commencé et terminé notre voyage près de Chamonix, en Les Houches,en France. Tous les jours nous étions sur pied et nous parcourions de 6 à 16 km avec notre propre sac à dos. Mon amie me disait fréquemment: ménage-toi, Silvia! Nous avions besoin de reprendre du poil de la bête pour nous arrêter pendant la nuit dans différents refuges.

Marco, mon fils, et ses amies avaient une énergie indomptable et ils sont toujours les premiers à arriver à l' endroit prévu. Ils avaient du tonus et du ressort pour faire des randonnées inlassablement. Quelque jour nous n’avions pas la flamme de continuer mais nous travaillions d'arrache-pied et nous nous investissions dans ce parcours.

Le dîner et le petit-déjeuner étaient préparés pour nous dans ces refuges et un sac de pique- nique était fourni pour le déjeuner la plupart du temps. Nous avions du ressort pour commencer un autre jour après un bon repas et une bonne nuit de sommeil. La cuisine française spécialement était extraordinaire à chaque refuge et nous avons fait connaissance avec beaucoup de personnes de différents pays.

Sylvia C. Student




Je déteste me lever au petit jour, mais je dois le faire à 5 heures du matin. J’aimerais faire la grasse matinée et continuer jusqu’à la tombée de la nuit. Cela ne veut pas dire que je ne m'inquiète pas pour l’avenir et vit au jour le jour. J’aimerais commencer la journée plus tard et ne pas chercher midi à quatorze heures.

Les jours passent trop vite, chaque jour suffit sa peine. J’essaie de m’adapter à ce qui me vient et Je remet à jour mon agenda au fur et à mesure. Ma sœur est très différente, elle est à la retraite, mais elle se lève au petit jour, à 4 heures du matin et elle ne supporte presque pas la tombée de la nuit. Entre elle et moi C’est le jour et la nuit.


Sylvia A. Student

Avez-vous le sentiment que le monde va trop vite et qu’on ne prend plus le temps de vivre?




Je ne sais pas si le monde passe trop vite. C’est vrai que notre attention est attirée dans plusieurs directions - la famille, le travail, les politiques, nos loisirs... C’est peut être difficile de donner assez d’attention à toutes nos responsabilités. En plus, avec tant de sources d’info - les réseaux sociaux, les journaux, la télévision - c’est facile d'être distrait.

Mais c’est à chacun de nous de décider ce qui est important pour nous et de donner le temps nécessaire pour réussir - une tâche difficile. Donc, peut être oui, le monde passe trop vite et nous devrions nous arrêter pour sentir les roses de temps en temps.

Michael R. Student

Production écrite sur un sujet d'intérêt personnel


John C. La langue anglaise après Guillaume


Nous avons déjà appris dans notre classe que Guillaume le Conquérant a apporté la langue française en Angleterre en 1066, mais l’histoire de l’influence du français sur l’anglais a pris un chemin compliqué dans les années suivantes.

Comme nous savons, Guillaume et ses partisans venaient de la Normandie, et le nom de ses habitants, « normands » est dérivé de « northmen » (hommes du nord) ou « norsemen » (après les Vikings de la Scandinavie). Comme tel, la vieille langue normande a été influencée par le vieux norrois (« Old Norse » en anglais).

Mais Guillaume et ses nobles, et beaucoup de ses partisans de la Normandie et des autres parties du nord et de l’ouest de la région qui est la France d’aujourd’hui, parlaient une gamme de Langues d’Oïl. Ces langues ont obtenu leur nom de la manière dont on parlait le mot oui ; contrairement au sud, où se parlait la Langue d’Oc, où l’on prononçait le mot comme « oc ». Voici une carte montrant les langues diverses du pays .

Les langues d’Oïl incluaient le normand, et même le picard et des autres dialectes du nord. Cet amalgame s'est développé dans le dialecte insulaire unique maintenant connu sous le nom « anglo-normand ».

Le picard dérivait principalement du latin vulgaire, et est similaire dans la conjugaison et le vocabulaire au français, comme vous verrez :

Conjugaison 

Personne 
ète (être) 
avoèr (avoir)
s’in aller (s’en aller)

1ère 
ej su
j’ai
j’m’in’vas
2èmefamilière 
t’es 
t’as
tu t’in vas
3èmemasc. 
il est 
i’a
i s’in va
3èmefem. 
al est 
al a
ale s’in va
3ème neutre 
in est 
in a
in s’in va
1ère pluriel 
os sonmes 
os avons
os nos in alons
2èmeformel/ pluriel 
os ètes 
os avez
os vos in alez
3ème pluriel 
is sont 
is ont
is s’in vont


Vocabulaire et expressions communes 

la feire (la foire

la peire (la poire) 

la cose (la chose

le cat (le chat

le câtel (le château

la quièvre (la chèvre

Bojour (Bonjour

Bonsoèr (Bonsoir

La boinne nuit ! (Bonne nuit !) 

Merchi (Merci

Échtchusez-mi (Excuse-moi

Kmt qu’os vos aplez ? (Comment vous appelez-vous?) 

Combin qu’cha coûte ? (Combien ça coute ?) 

Povez-vos m’aider, sins vos komander ? (Pouvez-mous m’aider, s’il vous plaît ?) 

Nous pouvons reconnaître le français des normands dans ces mots anglais : le cat (le chat), le câtel (le château), nâtre (méchant – en anglais, « nasty »).

Mais si la langue de Guillaume incluait le picard, pourquoi est-ce que l’anglais moderne n’emploie pas plus de mots français ou n’utilise pas ses conjugaisons ? Plusieurs événements historiques ont rendu l’Angleterre plus séparée de la France.

Après l’invasion de 1066, l’anglo-normand a remplacé le vieux anglais comme la langue des classes supérieurs, du discours poli, et de la littérature, tandis que le latin continuait la langue de la religion, de l’éducation, et de la philosophie. Et des mots français apparaissent, aussi bien que des autres changements comme l’introduction du lettre « v ».

De la même façon, l’anglais a emprunté des préfixes comme inter-, counter-, re-, trans-, anti-, dis-, et des suffixes comme -able, -ible, -ent, -al, ous, -ive.

Cependant, les paysans avaient peu de contacts avec les gens riches et importants, et gardaient le vieux anglais. Et donc au fil du temps, ceux des classes supérieures avaient besoin de communiquer avec eux, qui ne comprenaient que le moyen anglais.

Parler français est resté à la mode en Angleterre du XIII siècle, mais le normand avait beaucoup moins de prestige que le français parisien.

Et après que le roi anglais Jean eu perdu la Normandie en 1204, les liaisons entre l’Angleterre et la France ont été coupées, réduisant encore le besoin de français.

Puis, quand la Guerre de Cent Ans a commencé en 1337, les sentiments anti-français ont conduit à une nouvelle diminution de la popularité du français en Angleterre.

Par la suite, il y a eu une augmentation de la littérature en moyen anglais, écrite par les écrivains comme Geoffrey Chaucer, John Gower, et William Nassyngton. Comme l’a écrit Nassington dans le XIV siecle :

And somme understonde wel Englysch
that can nother Latin nor Frankys.
Bothe lered and lewed, olde and gonge,
Alle understonden english tonge.

Néanmoins, il y a un endroit où le français a persisté en Angleterre bien au XVII siècle: la loi. Bien que le français ait cessé d’être parlé souvent, on a continué à l'utiliser dans les procédures judiciaires. Et même si la loi de 1730 a rendu l’anglais obligatoire dans les tribunaux, nous avons gardé les mots français dans la loi maintenant. Voici des exemples:

Attorney (« atorné » en vieux français, c’est-à-dire « nommé » ou « désigné » de se représenter dans le cour) 

Bailiff (« baillif » en anglo-normand, ou intendant, administrateur) 

Chattel (« chatel » en vieux français, ou propriété) 

Chose (utilisé dans « chose in action », qui signifie une réclamation juridique) 3

Culprit (originalement « cul. prit », abréviation de « culpable : prest » ou coupable, prêt pour le procès) 

● Cy-près doctrine (c’est-à-dire « le plus près possible », ou une manière d’interprétation d’un testament, ou les souhaits du testateur ne peuvent pas être effectués) ● Defendant (le défendeur ou défenderesse dans un procès juridique) 

Demise (origine « démettre », pour signifier un transfert de propriété par testament) Escheats (origine « eschete » en anglo-normand et « échets » en vieux français, qui signifie une réversion de propriété non réclamée) 

Estoppel (originalement « estouppail » en anglo-normand, ou « bouchon », lorsqu'il est interdit à quelqu'un de prendre une position incompatible avec celle qu'il a prise auparavant.) 

Force majeure (clause dans contrats qui élimine certaines obligations rendues impossible par acte de Dieu) 

Grand jury (panneau de citoyens chargé avec l’examen d’une question criminelle de grand importance) 

In pais (« à la campagne », pour décrire un accord fait dehors du cour) Jury (panneau de citoyens chargé de décider un cas criminel) 

Laches (de l’anglo-normand « lachesse » ou « laxisme », une défense d’une réclamation lorsque le défendeur est désavantagé par le retard du demandeur) 

Larceny (de l’anglo-normand « larcin », le même en français) 

Parol evidence rule (règle qui interdit l’usage d’évidence non écrite) 

Plaintiff (« plaintiff » en français, ou demandeur) 

Treasure trove (de « tresor trouvé », ou tresor trouvé par hazard) 

Voir dire (littéralement « dire la vérité », ou « voir » ne vient pas du mot moderne « voir », mais du vieux français, qui signifie « ce qui est vrai ») 

Le français a contribué beaucoup à la langue anglaise, et en reste une partie importante aujourd’hui ! 

Quand vous allez au restaurant avec des amis, est-ce que chaque personne paye sa part ou est-ce que vous divisez l’addition et chacun invite les autres à tour de rôle?

Quand on vous apporte l’addition, est-ce que vous la vérifiez ou est-ce que vous payez sans regarder?  Une autre chose, laissez-vous un pourboire si ce n’est pas inclus dans l’addition?





Deux années passées, quand je suis allée au restaurant avec mes amis, nous partagions l’addition et le pourboire. Avec mes amies proches, nous faisons à tour de rôle. C’est plus organisé que quand j'étais jeune. Par exemple, j’ai eu une collègue qui est toujours partie avant de payer, et un ami qui s’est vanté de ses exploits commandant les plats plus chers à ces événements.

Ces jours-ci, nous nous rencontrons au parc avec nos boissons et faisons une promenade. Quelquefois nos portables sonnent, mais ça marche. C’est plus décontracté.

À cause de ce que quelques personnes pourraient appeler une fascination malsaine avec Napoléon, j’ai trouvé un portrait de l’empereur qui était inspiré par les œuvres classiques comme le statue de Zeus fait par Phidias dans le 5ème siècle, et aussi une œuvre de la Renaissance flamande de Dieu le Père, par Jan van Eyck.

Dans ce portrait, de 1806, Napoléon est assis sur son trône, portant les robes hermines magnifiques. Dans sa main droite il porte le sceptre de Charlemagne, et dans sa main gauche le main de justice. Sa médaille de la Légion d’Honneur est autour de son cou.

Napoléon n’est pas le seul général qui avait été représenté comme ça, avec l’art qui est peut-être en réponse aux grands changements dans une société. C’est intéressant de noter qu’à 1832, pendant l’administration d’Andrew Jackson, le congrès américain a commissionné le sculpteur Horace Greenough à créer un œuvre en l’honneur de George Washington. L’inspiration est la même statue grecque. Dans sa main gauche, il offre son épée militaire aux peuples. (Avec sa main droite, accordant aux critiques du temps, il atteint pour ses vêtements.) La statue avait déménagé en dehors du Capitol après seulement un an.

Anne G. Student

Contact Us

Alliance Française de San Francisco
1345 Bush Street | San Francisco, CA 94109
+1 (415) 775 - 7755
E-mail: afsf@afsf.com

Follow Us

                   




Alliance Française de San Francisco is an American Public Charity Nonprofit, tax-exempt under section 501(c)(3) of the Internal Revenue Code.

Design by Monsieur Graphic